Introduction

 

Le Fort de Bourlémont est un élément important du système défensif de la frontière Est mis en place par le Général Séré de Rivières après 1871.

Il fut édifié en trois années du15 juillet 1878 au 15 juillet 1881.
La présence de plus de 2000 ouvriers à certains moments fut nécessaire à sa construction.

Dans la stratégie visée : obliger l'ennemi à emprunter la trouée de Charmes,un des passages laissés volontairement libres entre Toul et Epinal, son objectif était de bloquer les principales voies de communication et de permettre le ralentissement de l'ennemi afin que les arrières puissent organiser la défense.
Fort d'arrêt isolé, il était capable de se défendre dans toutes les directions et devait surveiller et défendre le noeud ferroviaire et routier de Neufchâteau ainsi que la vallée de la Saônelle et le vallon de Midrevaux.

Sa construction en maçonnerie et sa protection par des massifs de terre de 3 à 7 mètres d'épaisseur devaient lui permettre de subir sans dommage les impacts des obus tirés à la poudre noire.

Mais, l'apparition de la mélinite, explosif plus brisant, et de l'obus torpille rendit ces protections insuffisantes. 

Ce fort est resté dans son état d'origine.
Il permet aux visiteurs de découvrir de belles maçonneries, d'appréhender la vie d'une garnison telle qu'elle était à la fin du XIX° siècle.
sans compter la surprise de se sentir un peu perdus à l'intérieur d'un labyrinthe.
   Sommaire détaillé  de la partie Histoire

 

Auteur : infos sur l'auteur | contactez l'auteur